Première sortie !

Tout s’est bien passé !

Bon un collier + un harnais + deux laisses !!!

Un peu en panique mais on a fait malgré tout une petite ballade et on a rencontré la dame qui lui a permis de retrouver la maison …

Elle ne s’est pas laissé caresser, mais la dame a pu l’approcher ….

Et de retour à la maison … direct sur le canapé !

La nouvelle vie de Gaya s’installe …

Jeudi 8/03

Vincent reste en permanence avec elle, il a descendu ses maquettes de sa chambre et travaille au rez de chaussée afin de rester tout près d’elle.

Le calme et la patiente qui le caractérise vont être précieux pour notre petite Gaya.

Gaya arrive enfin à la maison !

Mercredi 7/03 (suite)

Tout le long du trajet entre le parking et mon domicile n’est pas long mais me semble interminable, Gaya est terrorisée, je m’arrête à plusieurs reprises pour la rassurer et la caresser.

Et nous rentrons enfin chez nous !!

Première pose après cette longue cavalcade

Gaya retrouvée !!!

Mercredi 7/03 (suite)

Sur place la Dame qui a eu le bon réflexe nous attend, elle n’a pas quitté son poste de garde 🙂

Je rentre dans le local et Christine reste à l’extérieur et referme la porte !!

J’ aperçois ma pauvre petite Gaya terrorisée, épuisée et cachée derrière les poubelles …
Va t-elle me mordre de peur ? (j’avoue je n’y ai pas pensé)

Je m’approche doucement et d’abord je la caresse afin de pouvoir remonter tranquillement jusqu’au collier …

Ma main agrippe enfin le collier je met le crochet de la laisse et je me met à hurler de joie
« je l’ai je l’ai je l’ai »

Mais cela ne suffit pas à Christine pour ouvrir la porte du local !
J’ai cru que j’allai y passer la journée !
Elle me posera plusieurs fois la question « je peux ouvrir ? c’est bon ? » pour nous libérer enfin !

De joie j’embrasse la dame qui se réjoui elle aussi du bonheur des retrouvailles !

Le « piège » a fonctionné !!!

Mercredi 07 mars vers 9h30

Une dame me téléphone, pensant avoir le même appel que ces deux derniers jours, je réponds que malheureusement nous ne pouvons l’attraper, et la dame me répond ….

Mais elle est enfermée dans le local !!!!

Je ne saurai jamais en quel temps record j’ai pu m’habiller je pense même être parti avec mon haut de pyjama ! Christine a compris et elle entreprend la même course !

Je crois bien que c’est la première fois de ma vie que je me suis mis à faire du sport si tôt le matin et a courir aussi vite !!!

Arrivé au local, j’ouvre la porte tout doucement et je rentre …

Journées de fugue …

Mardi 6/03

Tôt le matin on prend les mêmes et on recommence !

Toutes les ruses ont utilisées, rien n’y fait, plusieurs propriétaires de Bergers Belges viennent nous aider, sans succès …

Et une formidable chaine de solidarité se créée, nous recevons plusieurs coups de fils pour nous avertir de la présence de Gaya, mais à chaque fois que l’on arrive sur les lieux elle a déjà disparue …

MAIS … Christine a repéré que Gaya revenait toujours à son point de départ !

Une cour de parking, dans laquelle il y a un local à poubelles fermé, et si on arrivait à le maintenir ouvert et y mettre à boire et à manger la petite chienne viendrait peut-être s’y reposer …

Nous obtenons l’accord de la co-proriété pour que le local reste ouvert !
Nous y installons à boire, des croquettes et « sa » couverture …

Vers deux heures du matin mes fils décident d’aller monter la garde !

La chienne arrive … elle essaie de rentrer … la porte a été refermée malgré nos affiches apposées sur la porte !!!

Elle repart …

On ouvre la porte à nouveau, puis nous décidons de revenir que demain …

Lundi 5/03

Dès le matin, nous partons à sa recherche …

Nous appelons gendarmerie, pompiers, refuges, vétérinaires etc … et nous allons coller des affiches dans les environs …

Vers 10h je l’aperçois enfin mais elle est sur la voie ferrée !!! et dès qu’elle aperçoit un humain elle se sauve de plus belle !!!

Je reprends la voiture et je vais jusqu’à la gare de Valmondois, quelqu’un vient de la voir !

Quand j’arrive elle se ballade avec une bouteille en plastique dans la gueule !!! j’ ouvre doucement ma portière, elle se sauve à nouveau …

La course va durer toute la journée, la petite chienne va parcourir des kilomètres entre PARMAIN, VALMONDOIS, NESLES LA VALLEE …


La grosse erreur !!!

Arrivée sur le parking de la résidence, Christine va s’occuper de Tylia et je demande à Stéphane de s’occuper de Gaya …

Une seconde d’inattention et c’est la catastrophe !!!

Gaya saute du coffre et s’échappe …

Commence alors une course folle, tous pris de panique, Gaya virevolte, pleine d’énergie, elle s’arrête, nous regarde et comme un éclair disparaît dans l’obscurité.

Nous passerons des heures à la chercher sans succès …

Une nuit difficile, remplie de cauchemars ! les pires pensées nous traversent l’esprit !
Comment avons nous pu commettre une si terrible erreur ???