Le billet de Christine !

Ceux qui la connaissent savent bien que lorsque Christine parle, cela peut durer longtemps … longtemps …

Alors asseyez vous confortablement, prévoyez une boisson fraiche, voire une cigarette et … n’oubliez pas de commenter !!!

Mardi 31 juillet 2012 :

Ce matin GAYA était particulièrement énervée (très très joueuse).

Elle a commencé par me réveiller vers 4h30 du matin (alors que je me lève vers 5h35) avec des léchouilles et des demandes de caresses.

Quand je me suis levée, arrivée en bas, elle s’est mise à courir partout (très joyeuse) mais toujours très « brute » et me sautant dessus pour manifester sa joie.

Quand je l’ai sortie j’ai remarqué un petit changement (qui a commencé hier soir) par rapport à d’habitude, GAYA avait très envie de jouer et courrait dans tous les sens (très difficile à calmer). De plus, elle reniflait et voulait manger de l’herbe ou « autre chose » mais dans un coin qui ne me plaisait pas.

Comme j’ai remarqué ces temps-ci qu’elle revient à mes pieds quand je l’appelle, je l’ai donc appelé. Mais, ce matin, GAYA est particulièrement turbulente et n’obéit pas. Il ne me semble pas qu’il y ait de la peur dans son attitude mais plutôt un commencement d’affirmation de soi.

J’ai donc élevé la voix et lui ai ordonné de venir à mes pieds, ce qu’elle a fait sans trop de panique (il va falloir jongler entre la douceur pour ne pas l’effrayer et se faire obéir).

En contrepartie, j’ai pu remarquer ces temps-ci que GAYA commençait à « découvrir”, C’est à dire qu’au lieu de se sauver brutalement en s’écartant violemment par peur, elle semble vouloir affronter les situations en les analysant.

Ex : ce matin après la sortie, je suis montée me laver dans la salle de bains laissant libre accès à GAYA à l’étage et à la chambre, et comme je me lavais les dents j’avais laissé la porte ouverte.

Pour la 1ère fois depuis que GAYA est à la maison, je l’ai vue se balader dans le couloir (alors que jusqu’à présent elle y passait en courant) naviguant entre la chambre (ou Serge dormait) et la salle d’eau (sans y entrer) ou je me trouvais mais, ne la regardait pas et ne faisait pas attention à elle.

J’ai donc pu remarquer que, depuis l’embrasure de la porte GAYA m’observait. Si je la regardais elle partait. Et, petit à petit en l’appelant gentiment elle est entrée dans la salle de bain (au bord). Pièce dans laquelle elle n’avait pas encore osé aller.

En fait, elle explorait l’étage calmement alors que nous y étions MAIS sans nous occuper d’elle.

J’ai comme le sentiment qu’avec Serge c’est ce qu’elle fait depuis le début. Elle le considère comme un danger et donc, l’observe et vérifie constamment s’il y a quelque choses à craindre de lui.

Contrairement à Serge, je ne pense pas que cela soit gênant (bien sûr, hormis le fait d’être constamment épié). Il faut juste savoir que c’est son moyen d’affronter les situations qu’elle considère comme dangereuses.

Je pense qu’il est bon qu’elle observe (et donc, ne fuis pas) !!!

En cela, elle me fait penser à TYLIA qui a besoin d’identifier d’où vient le danger afin de l’affronter.

Il me semble (mais c’est très minime et c’est juste mon impression) que GAYA commence à vouloir dominer ses craintes en les analysant, et pour cela, je pense qu’effectivement il faut la laisser évoluer tranquillement sans s’occuper d’elle, afin de la laisser nous observer.

Autre Ex : à l’extérieur, s’il y a un bruit, une personne qui passe, un train etc… au lieu du réflex du début de vouloir se sauver à tout prix, elle s’arrête et observe le « danger potentiel ». Si elle se rend compte qu’il ne vient pas vers elle ou ne s’occupe pas d’elle, elle reprend son chemin.

bien évidemment, je parle pour l’instant de petits évènements, tel qu’un homme qui ferme la porte de son garage ou de sa voiture / une personne qui passe non loin d’elle / une poubelle que l’on traine ou dont on ferme le couvercle un peu fort / une voiture qui passe etc…

Le soir, en rentrant du travail, Serge et moi avons sortis GAYA et TYLIA.

Je me suis accroupie prés de Serge avec une friandise dans chaque main, (une pour GAYA, une pour TYLIA) afin de faire venir GAYA prés de Serge.

TYLIA est venue de suite et GAYA est venue à son tour. TYLIA Trouvant le temps long pour avoir sa friandise m’a donné un coup de patte et GAYA a aussitôt fait de même.

A la fin du repas (que nous avons pris dehors) nous étions, Serge, Stéphane Tylia, et moi, sur la terrasse ! Gaya à l’intérieur de la maison et personne ne s’occupait d’elle.

De ce fait, nous avons vu GAYA se mettre à l’embrasure de la fenêtre du salon pour nous observer ! aller chercher un jouet, et faire du bruit (sans jamais aller sur la terrasse) tout cela afin d’attirer notre attention.

Je me suis assise par terre sur la terrasse à la limite de la fenêtre de la cuisine et j’ai pris des friandises que j’ai donné à TYLIA et j’appelais GAYA pour lui en donner aussi.

GAYA a fini par venir jusqu’à moi pour manger alors que Serge se trouvait juste à côté (assis sur une chaise et s’occupant de son tel sans faire attention à GAYA).

Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *