Notre Rendez-vous pour Gaya chez la comportementaliste

Dimanche 1er Juillet 2012
Rendez-vous pour Gaya chez la comportementaliste.

 

Petit résumé : Gaya est arrivée à la maison depuis 4 mois, et comme vous avez pu le lire la cohabitation surtout avec Serge n’est pas facile !

Gaya a peur de tout !

En fait,  nous avons eu récemment une  version peut-être un peu plus complète de la vie de chiot de Gaya, celle-ci n’aurai jamais rien connu depuis sa naissance.

Enfermée dans une cours, avec dix autres chiens et pas forcément bien nourrie, et surtout aucun contact avec le monde extérieur.

Nous avions déjà consulté un comportementaliste, mais rien ne s’améliorait vraiment,

Nous avons donc pris un nouveau rendez-vous avec Mme Paulina DRURI

(voir son site)

Le rendez-vous a duré deux heures, au cours desquelles Mme DRURI n’a pas cessé d’observer Gaya.

D’après son analyse, nous nous trompions depuis le début, nous voulions la sociabiliser avec le maximum de choses, l’emmener dans les endroits fréquentés, la sortir la plus possible, l’empêcher de se cacher, et quelque fois aller au contact.

Bref apparemment tout le contraire de ce qu’il faut faire avec Gaya (je dis bien apparemment car il est réellement très difficile de savoir vraiment comment procéder).

D’après la comportementaliste, nous nous trompions tout simplement parce que nous avons oublié une chose essentielle !!!
Quand nous avons eu Gaya elle n’avait que 9 mois, soit encore un bébé pour nous mais plus tout à fait un chiot !

Sa vie de chiot (là où beaucoup de choses importantes se jouent) avait déjà été faite, et nous avons appris récemment, mais on s’en doutait que sa sociabilisation, sa découverte du monde qui l’entoure avaient été mal faites voir n’avait pas été faite du tout !!!

LES RECOMMANDATIONS :

1 – déjà et c’est le plus important essayer d’obtenir qu’elle nous donne sa confiance ! et qu’elle se sente enfin en sécurité avec nous.

Gaya est en stress permanent !!! et pour qu’elle se calme un peu, il lui faut … du calme !
un coin à elle pour qu’elle puisse s’isoler, se reposer et dormir en toute sérénité !
Actuellement toujours sur le « qui vive » elle ne se repose pas assez, et est dans un état de veille permanent, elle devrait pouvoir dormir 16h. par jour.

2 – Serge quand à lui ne doit pas forcer le contact, il ne doit pas s’occuper d’elle, et doit la laisser venir à lui …

Ne pas l’attirer avec des friandises (ce serait conforter sa peur), la laisser vraiment s’approcher seule, ce n’est pas une histoire de semaines … mais de mois … cela peut durer très longtemps …

3 – les sorties, pour le moment toujours aux mêmes endroits, pour l’instant la routine est conseillée pour Gaya, pas de découvertes, cela la rassure elle reste dans ce qu’elle connaît, pas de nouveautés qui peuvent lui faire peur.

Et puis petit à petit lui faire découvrir d’autres endroits, mais le matin de bonne heure ou le soir pendant que le monde n’a pas encore envahi les lieux, pour lui permettre de sentir, renifler les odeurs des autres (ex. le marché le soir quand tout le monde est parti).

Et le travail dans tout çà ?

Il faut comme je vous l’ai dit plus haut la rassurer, la calmer, lui donner confiance en sa meute !
et donc en nous !

Il faut qu’elle n’ait plus peur de tous les membres de la famille, afin qu’elle puisse enfin trouver ses marques et réussir à s’intégrer sereinement.

Surtout ne pas vouloir brûler les étapes et avoir énormément de patiente !!! Tout doit se faire dans le temps.

Si nous arrivons à gagner sa confiance, il ne faudra pas pour autant précipiter les choses, les nouvelles expériences.
Il faut au contraire les incorporer au fil du temps sur de longs mois si nécessaire, et tout doucement.

LA CONCLUSION DE CE PREMIER RENDEZ-VOUS :

Avant de la sociabiliser au monde extérieur, il nous faut la désensibiliser de ses peurs, de ses angoisses, de son mauvais vécu !

Il faut lui faire comprendre que chez nous c’est chez elle, qu’il n’y a rien à craindre, et qu’elle apprenne à évoluer sans peur au moins parmi les siens, qu’elle comprennent qu’elle peut nous faire confiance.

Ensuite on pourra essayer d’aller plus loin …

Aujourd’hui Gaya a donné sa confiance à presque toute sa famille quand elle est en ma présence ou celle de Vincent cela devient un chien « presque normal », avec Stéphane elle jour beaucoup.
Mais dès que Serge est présent c’est une chienne totalement différente, affolée, instable, nerveuse et qui cherche à s’isoler …

Alors on doit encore tous beaucoup travailler.

 

A la suite de ce rendez-vous nous devions tenir Mme DRURI informée de nos activités, nous avons donc profité d’une journée au Club pour filmerGAYA s’essayer à l’agility, et nous avons demandé à Mme DRURI ce qu’elle en pensait, voici son avis :

Premièrement, il faut vraiment donner à Gaya au moins 4 mois pour voir si votre relation évolue.
Pour moi il n’y a pas raison pour que cela ne s’améliore pas, bien sûr il faut la respecter, lui donner le temps et l’espace…. Ne la pas forcer. Et lui faire « découvrir » le monde par petites doses comme on a parlé. C’est TRES important. Il faut qu’elle apprenne à vivre sans peur. 

Pour le film, merci ! Je ne trouve pas Gaya ni à l’aise, ni contente de faire les exercices.
Elle est très tendu, elle halète non-stop (signal du stresse).
Elle veut se sauver, s’éloigner… et pour Christine, merci de faire attention à vos gestes et les caresses…. Il faut TOUJOURS penser aux signaux d’apaisement, et regarder Gaya, l’observer. Comme vous vous pencher sur elle (à la fin) pour la caresser, elle n’apprécie pas du tout le contact. 

Pour Gaya et son stress, ce serait préférable que vous arrêtiez de l’emmener au club pendant plusieurs mois. Elle a besoin de temps pour se calmer, dé stresser. On verra plus tard. Comme on a dit, pour diminuer le stress on a besoin de mois et de  mois… pour commencer à travailler il faut vraiment supprimer tous les situations stressantes…. Et le Club est une source du stress.

Gaya c’est une chienne très, très fragile, chaque geste, chaque mouvement compte.

il faut vraiment prendre conscience qu’on parle de  mois , pas de semaines pour Gaya… elle est très fragile et très « abîmée », il lui faut du calme et un minimum du stress au quotidien pendant des mois.

 

Christine

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *